Edit This Page

kubectl

kubectl contrôle le manager d’un cluster Kubernetes

Synopsis

kubectl contrôle le manager d’un cluster Kubernetes.

Vous trouverez plus d’informations ici : https://kubernetes.io/fr/docs/reference/kubectl/overview/

kubectl [flags]

Options

--alsologtostderr
log sur l'erreur standard en plus d'un fichier
--as chaîne
Nom d'utilisateur à utiliser pour l'opération
--as-group tableauDeChaînes
Groupe à utiliser pour l'opération, ce flag peut être répété pour spécifier plusieurs groupes
--azure-container-registry-config chaîne
Chemin du fichier contenant les informations de configuration du registre de conteneurs Azure
--cache-dir chaîne     Défaut: "/Users/tim/.kube/http-cache"
Répertoire de cache HTTP par défaut
--certificate-authority chaîne
Chemin vers un fichier cert pour l'autorité de certification
--client-certificate chaîne
Chemin vers un fichier de certificat client pour TLS
--client-key chaîne
Chemin vers un fichier de clé client pour TLS
--cloud-provider-gce-lb-src-cidrs cidrs     Défaut: 130.211.0.0/22,209.85.152.0/22,209.85.204.0/22,35.191.0.0/16
CIDRs ouverts dans le firewall GCE pour le proxy de trafic LB & health checks
--cluster chaîne
Le nom du cluster kubeconfig à utiliser
--context chaîne
Le nom du contexte kubeconfig à utiliser
--default-not-ready-toleration-seconds int     Défaut: 300
Indique les tolerationSeconds de la tolérance pour notReady:NoExecute qui sont ajoutées par défaut à tous les pods qui n'ont pas défini une telle tolérance
--default-unreachable-toleration-seconds int     Défaut: 300
Indique les tolerationSeconds de la tolérance pour unreachable:NoExecute qui sont ajoutées par défaut à tous les pods qui n'ont pas défini une telle tolérance
-h, --help
aide pour kubectl
--insecure-skip-tls-verify
Si vrai, la validité du certificat du serveur ne sera pas vérifiée. Ceci rend vos connexions HTTPS non sécurisées
--kubeconfig chaîne
Chemin du fichier kubeconfig à utiliser pour les requêtes du CLI
--log-backtrace-at traceLocation     Défaut: :0
lorsque les logs arrivent à la ligne fichier:N, émet une stack trace
--log-dir chaîne
Si non vide, écrit les fichiers de log dans ce répertoire
--log-file chaîne
Si non vide, utilise ce fichier de log
--log-flush-frequency durée     Défaut: 5s
Nombre de secondes maximum entre flushs des logs
--logtostderr     Défaut: true
log sur l'erreur standard plutôt que dans un fichier
--match-server-version
La version du serveur doit correspondre à la version du client
-n, --namespace chaîne
Si présent, la portée de namespace pour la requête du CLI
--profile chaîne     Défaut: "none"
Nom du profil à capturer. Parmi (none|cpu|heap|goroutine|threadcreate|block|mutex)
--profile-output chaîne     Défaut: "profile.pprof"
Nom du fichier dans lequel écrire le profil
--request-timeout chaîne     Défaut: "0"
La durée à attendre avant d'abandonner une requête au serveur. Les valeurs non égales à zéro doivent contenir une unité de temps correspondante (ex 1s, 2m, 3h). Une valeur à zéro indique de ne pas abandonner les requêtes
-s, --server chaîne
L'adresse et le port de l'API server Kubernetes
--skip-headers
Si vrai, n'affiche pas les entêtes dans les messages de log
--stderrthreshold sévérité     Défaut: 2
logs à cette sévérité et au dessus de ce seuil vont dans stderr
--token chaîne
Bearer token pour l'authentification auprès de l'API server
--user chaîne
Le nom de l'utilisateur kubeconfig à utiliser
-v, --v Niveau
Niveau de logs
--version version[=true]
Affiche les informations de version et quitte
--vmodule moduleSpec
Liste de settings pattern=N séparés par des virgules pour le logging filtré par fichiers

VOIR AUSSI

Feedback