Installation

Edit This Page

Installer Kubernetes avec Kubespray (on-premises et fournisseurs de cloud)

Cette documentation permet d’installer rapidement un cluster Kubernetes hébergé sur GCE, Azure, Openstack, AWS, vSphere, Oracle Cloud Infrastructure (expérimental) ou sur des serveurs physiques (bare metal) grâce à Kubespray.

Kubespray se base sur des outils de provisioning, des paramètres et playbooks Ansible ainsi que sur des connaissances spécifiques à Kubernetes et l’installation de systèmes d’exploitation afin de fournir:

  • Un cluster en haute disponibilité
  • des composants modulables
  • Le support des principales distributions Linux:
    • Container Linux de CoreOS
    • Debian Jessie, Stretch, Wheezy
    • Ubuntu 16.04, 18.04
    • CentOS/RHEL 7
    • Fedora/CentOS Atomic
    • openSUSE Leap 42.3/Tumbleweed
  • des tests d’intégration continue

Afin de choisir l’outil le mieux adapté à votre besoin, veuillez lire cette comparaison avec kubeadm et kops.

Créer un cluster

(1/5) Prérequis

Les serveurs doivent être installés en s’assurant des éléments suivants:

  • Ansible v2.6 (ou version plus récente) et python-netaddr installés sur la machine qui exécutera les commandes Ansible
  • Jinja 2.9 (ou version plus récente) est nécessaire pour exécuter les playbooks Ansible
  • Les serveurs cibles doivent avoir accès à Internet afin de télécharger les images Docker. Autrement, une configuration supplémentaire est nécessaire, (se référer à Offline Environment)
  • Les serveurs cibles doivent être configurés afin d’autoriser le transfert IPv4 (IPv4 forwarding)
  • Votre clé ssh doit être copiée sur tous les serveurs faisant partie de votre inventaire Ansible.
  • La configuration du pare-feu n’est pas gérée. Vous devrez vous en charger en utilisant votre méthode habituelle. Afin d’éviter tout problème pendant l’installation nous vous conseillons de le désacttiver.
  • Si Kubespray est exécuté avec un utilisateur autre que “root”, une méthode d’autorisation appropriée devra être configurée sur les serveurs cibles (exemple: sudo). Il faudra aussi utiliser le paramètre ansible_become ou ajouter --become ou b à la ligne de commande.

Afin de vous aider à préparer votre de votre environnement, Kubespray fournit les outils suivants:

(2/5) Construire un fichier d’inventaire Ansible

Lorsque vos serveurs sont disponibles, créez un fichier d’inventaire Ansible (inventory). Vous pouvez le créer manuellement ou en utilisant un script d’inventaire dynamique. Pour plus d’informations se référer à Building your own inventory.

(3/5) Préparation au déploiement de votre cluster

Kubespray permet de personnaliser de nombreux éléments:

  • Choix du mode: kubeadm ou non-kubeadm
  • Plugins CNI (réseau)
  • Configuration du DNS
  • Choix du control plane: natif/binaire ou dans un conteneur docker/rkt
  • Version de chaque composant
  • “route reflectors” Calico
  • Moteur de conteneur
    • docker
    • rkt
    • cri-o
  • Méthode de génération des certificats (Vault n’étant plus maintenu)

Ces paramètres Kubespray peuvent être définis dans un fichier de variables. Si vous venez juste de commencer à utiliser Kubespray nous vous recommandons d’utiliser les paramètres par défaut pour déployer votre cluster et découvrir Kubernetes

(4/5) Déployer un Cluster

Vous pouvez ensuite lancer le déploiement de votre cluster:

Déploiement du cluster en utilisant l’outil en ligne de commande ansible-playbook.

ansible-playbook -i your/inventory/hosts.ini cluster.yml -b -v \
  --private-key=~/.ssh/private_key

Pour des déploiements plus importants (>100 noeuds) quelques ajustements peuvent être nécessaires afin d’obtenir de meilleurs résultats.

(5/5) Vérifier le déploiement

Kubespray fournit le moyen de vérifier la connectivité inter-pods ainsi que la résolution DNS grâce à Netchecker. Les pods netchecker-agents s’assurent que la résolution DNS (services Kubernetes) ainsi que le ping entre les pods fonctionnent correctement. Ces pods reproduisent un comportement similaire à celui des autres applications et offrent un indicateur de santé du cluster.

Opérations sur le cluster

Kubespray fournit des playbooks supplémentaires qui permettent de gérer votre cluster: scale et upgrade.

Mise à l’échelle du cluster

Vous pouvez ajouter des noeuds à votre cluter en exécutant le playbook scale. Pour plus d’informations se référer à Adding nodes. vous pouvez retirer des noeuds de votre cluster en exécutant le playbook remove-node. Se référer à Remove nodes.

Mise à jour du cluster

Vous pouvez mettre à jour votre cluster en exécutant le playbook upgrade-cluster. Pour plus d’informations se référer à Upgrades.

Nettoyage

Vous pouvez réinitialiser vos noeuds et supprimer tous les composants installés par Kubespray en utilisant le playbook reset.

Avertissement: Quand vous utilisez le playbook reset, assurez-vous de ne pas cibler accidentellement un cluster de production !

Retours

A suivre

Jetez un oeil aux travaux prévus sur Kubespray: roadmap.

Feedback