Installation

Edit This Page

Configuration des kubelet de votre cluster avec kubeadm

FEATURE STATE: Kubernetes 1.11 stable
Cette fonctionnalité est stable, ce qui signifie :

  • Le nom de version est vX où X est un entier.
  • Les versions stables des fonctionnalités seront maintenues pour de nombreuses versions ultérieures.

Le cycle de vie de l’outil CLI kubeadm est découplé de celui de la kubelet, qui est un démon qui s’éxécute sur chaque noeud du cluster Kubernetes. L’outil CLI de kubeadm est exécuté par l’utilisateur lorsque Kubernetes est initialisé ou mis à niveau, alors que la kubelet est toujours exécutée en arrière-plan.

Comme la kubelet est un démon, elle doit être maintenue par une sorte d’init système ou un gestionnaire de service. Lorsque la kubelet est installée à l’aide de DEB ou de RPM, systemd est configuré pour gérer la kubelet. Vous pouvez utiliser un gestionnaire différent à la place, mais vous devez le configurer manuellement.

Certains détails de configuration de la kubelet doivent être identiques pour toutes les kubelets du cluster, tandis que d’autres aspects de la configuration doivent être définis par nœud, pour tenir compte des différentes caractéristiques d’une machine donnée, telles que le système d’exploitation, le stockage et la mise en réseau. Vous pouvez gérer la configuration manuellement de vos kubelets, mais kubeadm fournit maintenant un type d’API KubeletConfiguration pour la gestion centralisée de vos configurations de kubelets.

Patterns de configuration des Kubelets

Les sections suivantes décrivent les modèles de configuration de kubelet simplifiés en utilisant kubeadm, plutôt que de gérer manuellement la configuration des kubelets pour chaque nœud.

Propagation de la configuration niveau cluster à chaque kubelet

Vous pouvez fournir à la kubelet les valeurs par défaut à utiliser par les commandes kubeadm init et kubeadm join. Des exemples intéressants incluent l’utilisation d’un runtime CRI différent ou la définition du sous-réseau par défaut utilisé par les services.

Si vous souhaitez que vos services utilisent le sous-réseau 10.96.0.0 / 12 par défaut pour les services, vous pouvez passer le paramètre --service-cidr à kubeadm:

kubeadm init --service-cidr 10.96.0.0/12

Les adresses IP virtuelles pour les services sont maintenant attribuées à partir de ce sous-réseau. Vous devez également définir l’adresse DNS utilisée par la kubelet, en utilisant l’option --cluster-dns. Ce paramètre doit être le même pour chaque kubelet sur chaque master et worker du cluster. La kubelet fournit un objet API structuré versionné qui peut configurer la plupart des paramètres dans la kubelet et pousser cette configuration à chaque exécution de la kubelet dans le cluster. Cet objet s’appelle la ComponentConfig de la kubelet. La ComponentConfig permet à l’utilisateur de spécifier des options tels que les adresses IP DNS du cluster exprimées en une liste de valeurs pour une clé formatée en CamelCased, illustrée par l’exemple suivant:

apiVersion: kubelet.config.k8s.io/v1beta1
kind: KubeletConfiguration
clusterDNS:
- 10.96.0.10

Pour plus de détails sur ComponentConfig, jetez un œil à cette section.

Fournir des détails de configuration spécifiques à l’instance

Certaines machines nécessitent des configurations de kubelet spécifiques, en raison de la différences de matériel, de système d’exploitation, réseau ou d’autres paramètres spécifiques à l’hôte. La liste suivante fournit quelques exemples.

Vous pouvez spécifier ces options en modifiant la configuration d’une kubelet individuelle dans votre gestionnaire de service, tel que systemd.

Configurer les kubelets en utilisant kubeadm

Il est possible de configurer la kubelet que kubeadm va démarrer si un objet API personnalisé KubeletConfiguration est passé en paramètre via un fichier de configuration comme kubeadm ... --config some-config-file.yaml.

En appelant kubeadm config print-default --api-objects KubeletConfiguration vous pouvez voir toutes les valeurs par défaut pour cette structure.

Regardez aussi la référence API pour le composant ComponentConfig des kubelets pour plus d’informations sur les champs individuels.

Workflow lors de l’utilisation de kubeadm init

Lorsque vous appelez kubeadm init, la configuration de la kubelet est organisée sur le disque sur /var/lib/kubelet/config.yaml, et également chargé sur une ConfigMap du cluster. La ConfigMap est nommé kubelet-config-1.X, où .X est la version mineure de la version de Kubernetes que vous êtes en train d’initialiser. Un fichier de configuration de kubelet est également écrit dans /etc/kubernetes/kubelet.conf avec la configuration de base à l’échelle du cluster pour tous les kubelets du cluster. Ce fichier de configuration pointe vers les certificats clients permettant aux kubelets de communiquer avec l’API server. Ceci répond au besoin de propager la configuration niveau cluster à chaque kubelet.

Pour répondre au besoin de fournir des détails de configuration spécifiques à l’instance de kubelet, kubeadm écrit un fichier d’environnement dans /var/lib/kubelet/kubeadm-flags.env, qui contient une liste d’options à passer à la kubelet quand elle démarre. Les options sont représentées dans le fichier comme ceci:

KUBELET_KUBEADM_ARGS="--flag1=value1 --flag2=value2 ..."

Outre les indicateurs utilisés lors du démarrage de la kubelet, le fichier contient également des informations dynamiques comme des paramètres tels que le driver cgroup et s’il faut utiliser un autre socket de runtime CRI (--cri-socket).

Après avoir rassemblé ces deux fichiers sur le disque, kubeadm tente d’exécuter ces deux commandes, si vous utilisez systemd:

systemctl daemon-reload && systemctl restart kubelet

Si le rechargement et le redémarrage réussissent, le workflow normal de kubeadm init continue.

Workflow en utilisant kubeadm join

Lorsque vous exécutez kubeadm join, kubeadm utilise les informations d’identification du bootstrap token pour faire un bootstrap TLS, qui récupère les informations d’identité nécessaires pour télécharger le kubelet-config-1.X ConfigMap puis l’écrit dans /var/lib/kubelet/config.yaml. Le fichier d’environnement dynamique est généré exactement de la même manière que kubeadm init.

Ensuite, kubeadm exécute les deux commandes suivantes pour charger la nouvelle configuration dans la kubelet:

systemctl daemon-reload && systemctl restart kubelet

Après le chargement de la nouvelle configuration par la kubelet, kubeadm écrit le fichier KubeConfig /etc/kubernetes/bootstrap-kubelet.conf, qui contient un certificat de CA et un jeton Bootstrap. Ceux-ci sont utilisés par la kubelet pour effectuer le TLS Bootstrap et obtenir une information d’identification unique, qui est stocké dans /etc/kubernetes/kubelet.conf. Quand ce fichier est écrit, la kubelet a terminé l’exécution du bootstrap TLS.

Le fichier kubelet généré pour systemd

Le fichier de configuration installé par le package DEB ou RPM de kubeadm est écrit dans /etc/systemd/system/kubelet.service.d/10-kubeadm.conf et est utilisé par systemd.

[Service]
Environment="KUBELET_KUBECONFIG_ARGS=--bootstrap-kubeconfig=/etc/kubernetes/bootstrap-kubelet.conf
--kubeconfig=/etc/kubernetes/kubelet.conf"
Environment="KUBELET_CONFIG_ARGS=--config=/var/lib/kubelet/config.yaml"
# This is a file that "kubeadm init" and "kubeadm join" generates at runtime, populating
the KUBELET_KUBEADM_ARGS variable dynamically
EnvironmentFile=-/var/lib/kubelet/kubeadm-flags.env
# This is a file that the user can use for overrides of the kubelet args as a last resort. Preferably,
#the user should use the .NodeRegistration.KubeletExtraArgs object in the configuration files instead.
# KUBELET_EXTRA_ARGS should be sourced from this file.
EnvironmentFile=-/etc/default/kubelet
ExecStart=
ExecStart=/usr/bin/kubelet $KUBELET_KUBECONFIG_ARGS $KUBELET_CONFIG_ARGS $KUBELET_KUBEADM_ARGS $KUBELET_EXTRA_ARGS

Ce fichier spécifie les emplacements par défaut pour tous les fichiers gérés par kubeadm pour la kubelet.

Fichiers binaires de Kubernetes et contenu du package

Les packages DEB et RPM fournis avec les versions de Kubernetes sont les suivants:

Nom du paquetDescription
kubeadmInstalle l’outil CLI /usr/bin/kubeadm et le fichier instantané de kubelet pour la kubelet.
kubeletInstalle /usr/bin/kubelet.
kubectlInstalle /usr/bin/kubectl.
kubernetes-cniInstalle les binaires officiels du CNI dans le repertoire /opt/cni/bin.
cri-toolsInstalle /usr/bin/crictl à partir de https://github.com/kubernetes-incubator/cri-tools.

Feedback