Tâches

Edit This Page

Allouer des ressources mémoire aux conteneurs et aux pods

Cette page montre comment assigner une mémoire request et une mémoire limit à un conteneur. Un conteneur est garanti d’avoir autant de mémoire qu’il le demande, mais n’est pas autorisé à consommer plus de mémoire que sa limite.

Pré-requis

Vous devez disposer d’un cluster Kubernetes et l’outil de ligne de commande kubectl doit être configuré pour communiquer avec votre cluster. Si vous ne possédez pas déjà de cluster, vous pouvez en créer un en utilisant Minikube, ou vous pouvez utiliser l’un de ces environnements Kubernetes:

Pour consulter la version, entrez kubectl version.

Chaque nœud de votre cluster doit avoir au moins 300 MiB de mémoire.

Pour quelques étapes de cette page, vous devez lancer metrics-server dans votre cluster. Si vous avez déjà metrics-server vous pouvez sauter ces étapes.

Si vous utilisez Minikube, exécutez la commande suivante pour activer metrics-server :

minikube addons enable metrics-server

Pour voir si le metrics-server fonctionne, ou un autre fournisseur de l’API des métriques de ressources (metrics.k8s.io), exécutez la commande suivante :

kubectl get apiservices

Si l’API des métriques de ressources est disponible, la sortie inclura une référence à metrics.k8s.io.

NAME
v1beta1.metrics.k8s.io

Créer un namespace

Créez un namespace de manière à ce que les ressources que vous créez dans cet exercice soient isolées du reste de votre cluster.

kubectl create namespace mem-example

Spécifier une demande de mémoire et une limite de mémoire

Pour spécifier une demande de mémoire pour un conteneur, incluez le champ resources:requests. dans le manifeste des ressources du conteneur. Pour spécifier une limite de mémoire, incluez resources:limits.

Dans cet exercice, vous créez un pod qui possède un seul conteneur. Le conteneur dispose d’une demande de mémoire de 100 MiB et une limite de mémoire de 200 MiB. Voici le fichier de configuration pour le Pod :

pods/resource/memory-request-limit.yaml
apiVersion: v1
kind: Pod
metadata:
  name: memory-demo
  namespace: mem-example
spec:
  containers:
  - name: memory-demo-ctr
    image: polinux/stress
    resources:
      limits:
        memory: "200Mi"
      requests:
        memory: "100Mi"
    command: ["stress"]
    args: ["--vm", "1", "--vm-bytes", "150M", "--vm-hang", "1"]

La section args de votre fichier de configuration fournit des arguments pour le conteneur lorsqu’il démarre. Les arguments "--vm-bytes", "150M" indiquent au conteneur d’allouer 150 MiB de mémoire.

Créez le Pod:

kubectl apply -f https://k8s.io/examples/pods/resource/memory-request-limit.yaml --namespace=mem-example

Vérifiez que le Pod fonctionne :

kubectl get pod memory-demo --namespace=mem-example

Consultez des informations détaillées sur le Pod :

kubectl get pod memory-demo --output=yaml --namespace=mem-example

La sortie montre que le conteneur dans le Pod a une demande de mémoire de 100 MiB et une limite de mémoire de 200 MiB.

...
resources:
  limits:
    memory: 200Mi
  requests:
    memory: 100Mi
...

Exécutez kubectl top pour récupérer les métriques du pod :

kubectl top pod memory-demo --namespace=mem-example

La sortie montre que le Pod utilise environ 162.900.000 bytes de mémoire, qui est d’environ 150 MiB. Ce qui est supérieur à la demande de 100 MiB du Pod, mais ne dépassant pas la limite de 200 Mio de Pod.

NAME                        CPU(cores)   MEMORY(bytes)
memory-demo                 <something>  162856960

Supprimez votre Pod :

kubectl delete pod memory-demo --namespace=mem-example

Dépasser la limite de mémoire d’un conteneur

Un conteneur peut dépasser sa demande de mémoire si le nœud dispose de la mémoire disponible. Cependant, un conteneur n’est pas autorisé à utiliser plus que sa limite de mémoire. Si un conteneur alloue plus de mémoire que sa limite, le Conteneur devient un candidat à la terminaison. Si le conteneur continue à consommer de la mémoire au-delà de sa limite, le conteneur est arrêté. Si un conteneur terminé peut être redémarré, le kubelet le redémarre, comme pour tout autre type d’échec d’exécution.

Dans cet exercice, vous créez un Pod qui tente d’allouer plus de mémoire que sa limite. Voici le fichier de configuration d’un Pod qui contient un conteneur avec une demande de mémoire de 50 MiB et une limite de mémoire de 100 MiB :

pods/resource/memory-request-limit-2.yaml
apiVersion: v1
kind: Pod
metadata:
  name: memory-demo-2
  namespace: mem-example
spec:
  containers:
  - name: memory-demo-2-ctr
    image: polinux/stress
    resources:
      requests:
        memory: "50Mi"
      limits:
        memory: "100Mi"
    command: ["stress"]
    args: ["--vm", "1", "--vm-bytes", "250M", "--vm-hang", "1"]

Dans la section args du fichier de configuration, vous pouvez voir que le conteneur tentera d’allouer 250 MiB de mémoire, ce qui est bien au-dessus de la limite de 100 MiB.

Créez le Pod :

kubectl apply -f https://k8s.io/examples/pods/resource/memory-request-limit-2.yaml --namespace=mem-example

Consultez des informations détaillées sur le Pod :

kubectl get pod memory-demo-2 --namespace=mem-example

A ce niveau, le conteneur est soit en train de tourner, soit stoppé. Répétez la commande précédente jusqu’à ce que le conteneur soit terminé :

NAME            READY     STATUS      RESTARTS   AGE
memory-demo-2   0/1       OOMKilled   1          24s

Obtenez une vue plus détaillée de l’état du conteneur :

kubectl get pod memory-demo-2 --output=yaml --namespace=mem-example

La sortie indique que le conteneur a été stoppé suite à un manque de mémoire (OOM) :

lastState:
   terminated:
     containerID: docker://65183c1877aaec2e8427bc95609cc52677a454b56fcb24340dbd22917c23b10f
     exitCode: 137
     finishedAt: 2017-06-20T20:52:19Z
     reason: OOMKilled
     startedAt: null

Le conteneur dans cet exercice pourra être redémarré, ainsi le kubelet le redémarre. Répéter cette commande plusieurs fois pour s’assurer que le conteneur est stoppé et redémarré d’une manière répététive :

kubectl get pod memory-demo-2 --namespace=mem-example

La sortie permet de voir que le conteneur est stoppé, redémarré, stoppé à nouveau, redémarré, et ainsi de suite :

kubectl get pod memory-demo-2 --namespace=mem-example
NAME            READY     STATUS      RESTARTS   AGE
memory-demo-2   0/1       OOMKilled   1          37s

kubectl get pod memory-demo-2 --namespace=mem-example
NAME            READY     STATUS    RESTARTS   AGE
memory-demo-2   1/1       Running   2          40s

Affichez des informations détaillées sur l’historique du Pod :

kubectl describe pod memory-demo-2 --namespace=mem-example

La sortie indique que le conteneur se démarre et échoue continuellement :

... Normal  Created   Created container with id 66a3a20aa7980e61be4922780bf9d24d1a1d8b7395c09861225b0eba1b1f8511
... Warning BackOff   Back-off restarting failed container

Affichez des informations détaillées sur les nœuds de votre cluster :

kubectl describe nodes

La sortie inclut un enregistrement de la mise à mort du conteneur suite à une condition hors mémoire :

Warning OOMKilling Memory cgroup out of memory: Kill process 4481 (stress) score 1994 or sacrifice child

Supprimez votre Pod :

kubectl delete pod memory-demo-2 --namespace=mem-example

Spécifiez une demande de mémoire trop volumineuse pour vos nœuds.

Les demandes de mémoire et les limites sont associées aux conteneurs, mais il est utile de réfléchir avant tout à la capacité de demande et limite mémoire des pods. La demande de mémoire pour le Pod est la somme des demandes de mémoire pour tous ses conteneurs. De même, la mémoire limite pour le Pod est la somme des limites de tous ses Conteneurs.

L’ordonnancement des modules est basé sur les demandes. Un Pod est schedulé pour se lancer sur un Nœud uniquement si le Nœud dispose de suffisamment de mémoire disponible pour répondre à la demande de mémoire du Pod.

Dans cet exercice, vous allez créer un Pod dont la demande de mémoire est si importante qu’elle dépasse la capacité de la mémoire de n’importe quel nœud de votre cluster. Voici le fichier de configuration d’un Pod qui possède un seul conteneur avec une demande de 1000 GiB de mémoire, qui dépasse probablement la capacité de tous les nœuds de votre cluster.

pods/resource/memory-request-limit-3.yaml
apiVersion: v1
kind: Pod
metadata:
  name: memory-demo-3
  namespace: mem-example
spec:
  containers:
  - name: memory-demo-3-ctr
    image: polinux/stress
    resources:
      limits:
        memory: "1000Gi"
      requests:
        memory: "1000Gi"
    command: ["stress"]
    args: ["--vm", "1", "--vm-bytes", "150M", "--vm-hang", "1"]

Créez le Pod :

kubectl apply -f https://k8s.io/examples/pods/resource/memory-request-limit-3.yaml --namespace=mem-example

Affichez l’état du Pod :

kubectl get pod memory-demo-3 --namespace=mem-example

La sortie indique que l’état du Pod est PENDING. En d’autres termes, le Pod n’est pas programmé pour tourner sur aucun Nœud, et il restera indéfiniment dans l’état PENDING :

kubectl get pod memory-demo-3 --namespace=mem-example
NAME            READY     STATUS    RESTARTS   AGE
memory-demo-3   0/1       Pending   0          25s

Affichez des informations détaillées sur le Pod, y compris les événements :

kubectl describe pod memory-demo-3 --namespace=mem-example

La sortie indique que le conteneur ne peut pas être planifié par manque de mémoire sur les nœuds :

Events:
  ...  Reason            Message
       ------            -------
  ...  FailedScheduling  No nodes are available that match all of the following predicates:: Insufficient memory (3).

Unités de mémoire

La ressource mémoire est mesurée en bytes. Vous pouvez exprimer la mémoire sous la forme d’un nombre entier simple ou d’un nombre avec l’un de ces suffixes : E, P, T, G, M, K, Ei, Pi, Ti, Gi, Mi, Ki. Par exemple, les valeurs suivantes représentent approximativement la même valeur :

128974848, 129e6, 129M , 123Mi

Supprimez votre Pod :

kubectl delete pod memory-demo-3 --namespace=mem-example

Si vous ne spécifiez pas de limite de mémoire

Si vous ne spécifiez pas de limite de mémoire pour un conteneur, l’une des situations suivantes s’applique :

Motivation pour les demandes et les limites de mémoire

En configurant les demandes de mémoire et les limites pour les conteneurs qui s’exécutent dans votre cluster. vous pouvez utiliser efficacement les ressources mémoire disponibles sur les noeuds de votre cluster. En gardant la demande de mémoire d’un Pod basse, vous donnez au Pod une bonne chance d’être schedulé. En ayant une limite de mémoire supérieure à la demande de mémoire, vous accomplissez deux choses :

Clean up

Supprimez votre namespace. Ceci va supprimer tous les Pods que vous avez créés dans cet exercice :

kubectl delete namespace mem-example

A suivre

Pour les développeurs d’applications

Pour les administrateurs de cluster

Feedback