Tâches

Edit This Page

Récupération d'une image d'un registre privé

Cette page montre comment créer un Pod qui utilise un Secret pour récupérer une image d’un registre privé.

Pré-requis

  • Vous devez disposer d’un cluster Kubernetes et l’outil de ligne de commande kubectl doit être configuré pour communiquer avec votre cluster.

Si vous ne possédez pas déjà de cluster, vous pouvez en créer un en utilisant Minikube, ou vous pouvez utiliser l’un de ces environnements Kubernetes:

Pour consulter la version, entrez kubectl version.

  • Pour faire cet exercice, vous avez besoin d’un Docker ID et un mot de passe.

Connectez-vous à Docker

Sur votre ordinateur, vous devez vous authentifier à un registre afin de récupérer une image privée :

docker login

Une fois que c’est fait, entrez votre nom d’utilisateur et votre mot de passe Docker.

Le processus de connexion crée ou met à jour un fichier config.json qui contient un token d’autorisation.

Consultez le fichier config.json :

cat ~/.docker/config.json

La sortie comporte une section similaire à celle-ci :

{
    "auths": {
        "https://index.docker.io/v1/": {
            "auth": "c3R...zE2"
        }
    }
}
Note: Si vous utilisez le credentials store de Docker, vous ne verrez pas cette entrée auth mais une entrée credsStore avec le nom du Store comme valeur.

Créez un Secret basé sur les identifiants existants du Docker

Le cluster Kubernetes utilise le type Secret de docker-registry pour s’authentifier avec un registre de conteneurs pour y récupérer une image privée.

Si vous avez déjà lancé docker login, vous pouvez copier ces identifiants dans Kubernetes

kubectl create secret generic regcred \
    --from-file=.dockerconfigjson=<path/to/.docker/config.json> \
    --type=kubernetes.io/dockerconfigjson

Si vous avez besoin de plus de contrôle (par exemple, pour définir un Namespace ou un label sur le nouveau secret), vous pouvez alors personnaliser le secret avant de le stocker. Assurez-vous de :

  • Attribuer la valeur .dockerconfigjson dans le nom de l’élément data
  • Encoder le fichier docker en base64 et colle cette chaîne, non interrompue, comme valeur du champ data[".dockerconfigjson"].
  • Mettre type à kubernetes.io/dockerconfigjson.

Exemple:

apiVersion: v1
kind: Secret
metadata:
  name: myregistrykey
  namespace: awesomeapps
data:
  .dockerconfigjson: UmVhbGx5IHJlYWxseSByZWVlZWVlZWVlZWFhYWFhYWFhYWFhYWFhYWFhYWFhYWFhYWFhYWxsbGxsbGxsbGxsbGxsbGxsbGxsbGxsbGxsbGxsbGx5eXl5eXl5eXl5eXl5eXl5eXl5eSBsbGxsbGxsbGxsbGxsbG9vb29vb29vb29vb29vb29vb29vb29vb29vb25ubm5ubm5ubm5ubm5ubm5ubm5ubm5ubmdnZ2dnZ2dnZ2dnZ2dnZ2dnZ2cgYXV0aCBrZXlzCg==
type: kubernetes.io/dockerconfigjson

Si vous obtenez le message d’erreur error: no objects passed to create, cela peut signifier que la chaîne encodée en base64 est invalide. Si vous obtenez un message d’erreur comme Secret "myregistrykey" is invalid: data[.dockerconfigjson]: invalid value ..., cela signifie que la chaîne encodée en base64 a été décodée avec succès, mais n’a pas pu être interprétée comme un fichier .docker/config.json.

Créez un Secret en fournissant les identifiants sur la ligne de commande

Créez ce secret, en le nommant regcred :

kubectl create secret docker-registry regcred --docker-server=<your-registry-server> --docker-username=<your-name> --docker-password=<your-pword> --docker-email=<your-email>

où :

  • <your-registry-server> est votre FQDN de registre de docker privé. (https://index.docker.io/v1/ for DockerHub)
  • <your-name> est votre nom d’utilisateur Docker.
  • <your-pword> est votre mot de passe Docker.
  • <your-email> est votre email Docker.

Vous avez réussi à définir vos identifiants Docker dans le cluster comme un secret appelé regcred.

Note: Saisir des secrets sur la ligne de commande peut les conserver dans l’historique de votre shell sans protection, et ces secrets peuvent également être visibles par d’autres utilisateurs sur votre ordinateur pendant l’exécution de kubectl.

Inspection du secret regcred

Pour comprendre le contenu du Secret regcred que vous venez de créer, commencez par visualiser le Secret au format YAML :

kubectl get secret regcred --output=yaml

La sortie est similaire à celle-ci :

apiVersion: v1
kind: Secret
metadata:
  ...
  name: regcred
  ...
data:
  .dockerconfigjson: eyJodHRwczovL2luZGV4L ... J0QUl6RTIifX0=
type: kubernetes.io/dockerconfigjson

La valeur du champ .dockerconfigjson est une représentation en base64 de vos identifiants Docker.

Pour comprendre ce que contient le champ .dockerconfigjson, convertissez les données secrètes en un format lisible :

kubectl get secret regcred --output="jsonpath={.data.\.dockerconfigjson}" | base64 --decode

La sortie est similaire à celle-ci :

{"auths":{"your.private.registry.example.com":{"username":"janedoe","password":"xxxxxxxxxxx","email":"jdoe@example.com","auth":"c3R...zE2"}}}

Pour comprendre ce qui se cache dans le champ `auth’, convertissez les données encodées en base64 dans un format lisible :

echo "c3R...zE2" | base64 --decode

La sortie en tant que nom d’utilisateur et mot de passe concaténés avec un :, est similaire à ceci :

janedoe:xxxxxxxxxxx

Remarquez que les données secrètes contiennent le token d’autorisation similaire à votre fichier local ~/.docker/config.json.

Vous avez réussi à définir vos identifiants de Docker comme un Secret appelé regcred dans le cluster.

Créez un Pod qui utilise votre Secret

Voici un fichier de configuration pour un Pod qui a besoin d’accéder à vos identifiants Docker dans regcred :

pods/private-reg-pod.yaml
apiVersion: v1
kind: Pod
metadata:
  name: private-reg
spec:
  containers:
  - name: private-reg-container
    image: <your-private-image>
  imagePullSecrets:
  - name: regcred

Téléchargez le fichier ci-dessus :

wget -O my-private-reg-pod.yaml https://k8s.io/examples/pods/private-reg-pod.yaml

Dans le fichier my-private-reg-pod.yaml, remplacez <your-private-image> par le chemin d’accès à une image dans un registre privé tel que

your.private.registry.example.com/janedoe/jdoe-private:v1

Pour récupérer l’image du registre privé, Kubernetes a besoin des identifiants. Le champ imagePullSecrets dans le fichier de configuration spécifie que Kubernetes doit obtenir les informations d’identification d’un Secret nommé regcred.

Créez un Pod qui utilise votre secret et vérifiez que le Pod est bien lancé :

kubectl apply -f my-private-reg-pod.yaml
kubectl get pod private-reg

A suivre

Feedback